FAQ


Divers

Pour se chauffer, l’énergie la moins chère reste le bois.
Les énergies électricité, fioul et gaz propane sont quant à elles les plus onéreuses.

Dans le cadre d’un usage normal où votre système de production d’eau chaude intègre un ballon, il est à noter que vous devez tabler sur une capacité moyenne de 50L par personne pour satisfaire vos besoins au quotidien.

Le premier indicateur est l’âge du logement.
Entre 1950 et 1970, il n’y avait pas de réglementation thermique. Les logements étaient peu ou pas isolés.
Un bâtiment des années 70 à 2000 aura une isolation présente mais peu performante
Les réglementations RT 2005 et RT 2012 ont augmenté les exigences en termes d’isolation.
Comment vous sentez vous dans le logement ? Quel est votre ressenti ? Une maison avec des parois froides peut provoquer une sensation de froid et cet inconfort est un premier signe pour identifier des murs mal isolés.
Un logement mal isolé est généralement associé à des factures énergétiques élevées pour compenser l’inconfort procuré par le manque d’isolation.

Avez-vous froid en hiver alors que votre chauffage est allumé ? Au contraire en été, vous ressentez très rapidement les chaleurs extérieures au sein de votre maison ? Cet inconfort thermique est très probablement dû à une mauvaise isolation de votre habitation. Les autres éléments synonymes d’une mauvaise isolation peuvent êtres les courants d’air au niveau des jointures des fenêtres, ou la sensation d’air frais venant des sols ou des plafonds, en hiver.

C’est une question légitime si vos factures de chauffage sont élevées compte tenu du nombre d’occupant ou de la surface du logement ou que vous constatez une augmentation anormale.
Une augmentation ou une baisse anormale de la pression est souvent la première chose à observer pour les chaudières.

La première étape est de vous assurer de la bonne isolation de votre logement. En cas de mauvaise isolation, vous consommerez trop d’énergie pour arriver à une température de confort. Ensuite, il faut prendre en compte vos besoins, les volumes à chauffer, les types d'énergies existantes et la configuration de l'habitation.

Les pompe à chaleur Air-Air ou climatisation réversibles permettent de chauffer votre maison l'hiver et de la rafraîchir l'été. Ce système peut s'installer de différentes manières, à savoir au dessus du plafond en gainable (la diffusion se fera par des grilles), ou en splits ou consoles nécessitant la mise en place d'unités intérieures généralement plus visibles.

La pompe à chaleur Air Eau peut se raccorder au système de chauffage central de l’habitation et produire l'eau chaude sanitaire. La chaleur est répandue dans le logement via un plancher chauffant ou des radiateurs. La pompe à chaleur Air Air utilise l’énergie contenue dans l’air extérieur pour produire de l’air chaud et chauffer ou produire de l’air frais et rafraichir l’habitation.

COP signifie coefficient de performance. C’est un indicateur qui permet d’analyser le rendement et la performance d’une pompe à chaleur fonctionnant en mode chauffage. Ce coefficient représente le rapport, en kilowatt-heure (kWh), entre la quantité d’énergie produite et la quantité d’énergie utilisée. Par exemple, si pour 1 kWh acheté, votre pompe à chaleur restitue 3 kWh de chaleur, votre pompe à chaleur a un COP de 3. Vous aurez donc récupéré 2 kWh d’énergie.

L’entretien de votre chaudière est une obligation légale depuis 2009 et doit s’effectuer tous les ans selon le décret relatif à l’entretien annuel des chaudières.

C'est le locataire qui a l'obligation de prendre en charge l'entretien courant du logement, y compris l'entretien annuel de la chaudière, comme la stipule la réglementation. Sauf exceptions : si le bail indique que cette obligation appartient au propriétaire du logement ou que les frais sont compris dans les charges.

L'entretien annuel n'est pas obligatoire si la charge en fluide frigorigène de votre pompe à chaleur est inférieure à deux kilogrammes (environ 12Kw). Dans le cas contraire, vous êtes dans l'obligation de faire entretenir votre pompe à chaleur par un professionnel au moins une fois par an.

Subventions

Vos travaux peuvent en partie être financée par les aides et subventions suivantes :
• TVA réduite à 5,5%
• Ma Prime Renov’: selon solution choisie
• CEE : Certificats d’économies d’énergie
• Prime Coup de pouce chauffage : selon solution choisie
• CITE : selon solution choisie
• Eco PTZ: selon solution choisie
• Autres aides locales ou régionales

Peuvent bénéficier de la TVA à 5,5%, pour leur résidence principale ou secondaire, achevée depuis plus de 2 ans, les personnes suivantes :
• les propriétaires occupants, bailleurs ou syndicats de propriétaires
• les sociétés civiles immobilières (SCI)
• les locataires et occupants à titre gratuit

Les travaux regroupant l’installation des matériaux et équipements éligibles au crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) sont éligibles à la TVA réduite à 5,5% A noter que les travaux induits et liés aux précédents travaux sont également concernés par cette TVA à taux réduit (ex : travaux de plomberie et d’électricité dans le cadre de travaux d’isolation des murs par l’intérieur).

Tout propriétaire occupant et résidant en France (France métropolitaine et DOM) dont le foyer est considéré comme Très modeste ou Modeste peut bénéficier de l'aide MaPrimeRénov', à condition que la construction du logement soit achevée depuis au moins 2 ans. En 2021, MaPrimeRénov' sera aussi étendue aux foyers Intermédiaires.

Tout propriétaire occupant, locataire ou occupant à titre gratuit peut bénéficier du crédit d’impôt, à partir du moment où il est imposable en France. A noter que l’habitation doit être la résidence principale du bénéficiaire, et que celle-ci doit être achevée depuis plus de 2 ans. Depuis le 1er janvier 2020, seuls les foyers Intermédiaires et Aisés peuvent bénéficier du CITE. Les foyers Très modestes et modestes, quant à eux, peuvent prétendre au dispositif MaPrimeRénov'.

Photovoltaïque

Un panneau a une durée de vie estimée à plus de 40 ans, en effet il n’y a aucun mouvement, aucun moteur.

En moyenne, par rapport à l’énergie nécessaire à sa fabrication, un panneau compense son empreinte carbone en moins de 3 ans alors que sa durée de vie peut excéder 40 ans, un bilan environnemental exceptionnel.

Oui, à 100%. Fabriqués à partir de cellules en silicium cristallin, aucun métal ou polluant n’est utilisé. Des filières de recyclage comme PV Cycle sont en place, ce qui permet de collecter et recycler les panneaux en fin de vie.

Les incidents qui se produisent sont dû au manque de rigueur sur les raccordements électriques lors de la pose des panneaux. Ces incidents restent cependant très marginaux.

Oui, un coup de foudre peut détruire une installation solaire, mais l’installation n’augmente en rien la probabilité qu’un coup de foudre s’abatte sur le bâtiment.
Tous nos coffrets de protection sont équipés contre les surtensions et de parafoudre afin de protéger votre installation.

Les panneaux sont testés pour résister aux impacts répétés de grelons, jusqu’à un diamètre de 25mm avec une vitesse d’impact de 80km/h

Les systèmes photovoltaïques sont réputés sans maintenance. Les panneaux ont une grande stabilité et garantis jusqu’à 20 ans. L’onduleur est garantie entre 5 et 20 ans selon les marques. Il n’y a pas de nettoyage particulier à faire si ce n’est un coup de jet d’eau en été si il y a trop de poussière.

La température normale de fonctionnement des cellules est d'environ 45°C ; par fort ensoleillement et vent faible elle peut dépasser 60°C voire atteindre 75°à 80 °C s'ils sont mal ventilés. Les normes imposent une plage de test : -40°C à + 85°C pour 200 cycles.

Vous devez signaler à votre assureur l’existence du système photovoltaïque et vérifier que vous êtes bien couverts contre les dommages de la vie courante (incendie et bris de glace par exemple) au même titre que le reste des biens.