L’isolation par un mur végétal

Les murs végétaux sont en pleine expansion dans les villes et nos habitations, ils nous procurent esthétisme et une qualité de vie optimale. Selon leur orientation et leur position, ils servent de protection à la pollution, aux intempéries, au bruit, à l’ensoleillement, au froid… On vous explique toutes les possibilités :

 

Mur végétal intérieur ou extérieur ?

Ils peuvent être placés à l’extérieur afin d’offrir des espaces verts dans des villes surchargées, les espèces choisies devront résister au gel et pour un résultat satisfaisant toute l’année, il faudra mélanger des plantes à feuillage persistant avec des végétaux qui fleurissent à des périodes différentes. L’orientation par rapport au soleil et au vent est également à prendre en compte pour la résistance des végétaux choisis. Une gouttière d’évacuation sera nécessaire pour éviter tout débordement d’eau.

Les jardins verticaux entrent aussi dans nos intérieurs. Dans ce cas, il faudra choisir des plantes tropicales ou subtropicales pour résister à la température de l’habitation. Le choix du placement et de l’orientation du mur sont essentiels dans la survie des plantes : la lumière doit être amenée en quantité et qualité suffisantes, du haut vers le bas de préférence, l’atmosphère doit être maintenue à une hydrométrie et température stable et  supportable.

 

Comment ça marche ?

Il existe deux types de murs végétaux : les systèmes grimpants, composés de végétaux grimpants que l’on plante dans le sol et qui se développent contre le mur, un treillis métallique ou un grillage.
Les systèmes suspendus, composés de végétaux fixés sur une toile couplée à un réseau d’irrigation (apportant de l’eau ainsi que les substances nutritives) ; les racines se développent contre la toile.

 

Quels sont les avantages d’un mur végétal ?

Ils présentent de nombreux avantages esthétiques, écologiques et psychologiques.
Ils ont une réelle incidence sur l’isolation thermique et phonique d’une maison. Ils agissent comme une protection autour de la maison contre les changements climatiques (chaleur et froid) qui impacterons l’habitation dans une moindre mesure. L’été, le gain de fraîcheur peut aller jusqu’à 15°C car le soleil ne tape pas directement sur le mur de la maison. Cela évite toute dépense énergétique supplémentaire comme la climatisation ou le ventilateur.

Les murs végétalisés ont également un avantage phonique : la couche de végétaux renforce la densité du mur, ce qui permet de baisser les bruits environnants d’environ 5 décibels.

Les avantages écologiques apportés par les murs végétaux sont non-négligeables pour la qualité de l’air. En effet, la poussière est réduite d’environ 20%, la photosynthèse produira d’avantage d’oxygène, les végétaux réduiront la présence de gaz carbonique et filtreront les particules fines. L’air sera alors purifié et renouvelé pour les occupants du bâtiment et les passants.

La durée de vie des façades est augmentée car elles sont protégées du soleil, des intempéries et la quantité d’eau de ruissellement est réduite. Leur résistance au feu est également améliorée.

Les plantes ont également un impact sur la santé des habitants, elles font baisser leur niveau de stress, améliorent leur sentiment de bien-être et leur productivité.

L’aspect esthétique est également très présent : le mur végétal permet de camoufler une façade disgracieuse, il évoluera en fonction des saisons et des années, et des envies des jardiniers, des insectes butineurs repeupleront des zones désertées…

 

Quels sont les inconvénients d’un jardin vertical ?

L’entretien d’un tel mur est plus compliqué qu’un jardin classique : la taille des plantes, le nettoyage des gouttières et le ramassage des feuilles sont essentiels pour le développement de votre mur.

Les jardins verticaux sont plutôt onéreux (jusqu’à 5000€ du m²).

L’humidité du mur est à contrôler régulièrement pour éventuellement adapter son irrigation, voir le choix des plantes.

Comme tout espace vert, le mur végétal peut être soumis à l’attaque de nuisibles, il faut donc y veiller et de façon bio de préférence (pour que les gains en purification d’air ne soient pas annulés).